Si vous en avez marre des vuvuzelas, il y a autre chose à faire en Afrique du sud !

A peine 4 jours de Coupe du Monde de football en Afrique du sud et déjà vous n’en pouvez plus !
Bon, c’est sûr, avec le temps vous vous êtes endurcis par rapport à toutes ces images et toutes ces histoires de football jamais drôles que l’on nous assène à longueur d’année et qui envahissent tout, des médias aux esprits, des pages de votre magazine préféré à vos neurones les plus intimes.

Mais trop, c’est trop ! Stop ! Assez ! Suffit ! Basta !
Passe encore les images mais maintenant il y a le son ! Ce son insupportable qui vous fait bourdonner les oreilles au bout d’une minute et vous empêche de profiter du seul match de l’année que vous allez regarder.
Ce son sorti tout droit d’un instrument (de torture), aucunement traditionnel, appelé vuvuzela.
Ce son censé supporter ce sport si sympathique – amis des allitérations, bonjour.

Alors, les vuvuzelas, non ! Mais l’Afrique du sud, oui !
Car ce pays ne se résume pas à la notoriété grandissante de cet étrange objet. Loin delà. Et heureusement !

Permettez-moi de vous livrer ici 5 raisons – parmi tant d’autres- d’aller visiter ce fabuleux pays en dehors de toute activité sportive et mondiale.
L’Afrique du sud regorge de site naturels et sauvages parmi les plus beaux de la planète. Et certains sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
[slideshow id=8] – le Richtersveld, région montagneuse et désertique, recèle une des flores désertiques les plus riches du monde qui se dévoile en d’éblouissants jardins de plantes parfois endémiques.
la région florale du Cap représente moins d’1% de la superficie de l’Afrique et pourtant elle abrite presque 20% de la flore du continent. C’est dire la formidable densité de la flore ! Sa remarquable diversité et son caractère endémique se déploie avec bonheur et magnifiscence dans les fynbos – sorte de fine brousse – végétation propre à la région florale du Cap.
le dôme de Vredefort, au sud-ouest de Johannesburg, est le plus ancien astroblème (météorite de très grande taille) découvert sur Terre à ce jour. Avec un rayon de 190 km, c’est aussi le plus grand et le plus profondément érodé. Le dôme de Vredefort est le témoin de la plus grande libération d’énergie jamais connue sur la planète.
le Parc de la zone humide d’iSimangaliso protège un relief très varié, d’une diversité exceptionnelle, avec des récifs coralliens, de longues plages de sable, des dunes côtières, des systèmes lacustres, des marais et des zones humides à papyrus et roseaux. Des panoramas uniques au monde.
le Parc du Drakensberg est d’une beauté naturelle insolente. Des contreforts s’élancent fièrement vers le ciel pendant que des à-pic plongent vertigineusement vers des gorges escarpées. Le parc protège un écosystème renfermant un grand nombre d’espèces endémiques ainsi qu’une vaste concentration de peintures rupestres illustrant la vie spirituelle du peuple San désormais disparu.