Ces vins étranges venus d’ailleurs…(1) Canada et Poynésie française

Attention : article à consommer avec modération !

Vins de glace, vins de fauves, vins d’atoll, vins des Andes, vins de la Down Under Land, vins aux vignes flottantes, vins du bout du monde…les vins à la renommée étrange et singulière courtisent de plus en plus nos tables et nos palais.

Premier petit tour du monde des vins insolites – et souvent excellents !

Canada, les vins de glace
Oui, vous lisez bien, le Canada est un autre pays du vin.
Plutôt célèbré pour ses étendues sauvages immenses, sa nature omniprésente, ses parcs naturels et sa vie sauvage époustouflante, le Canada est devenu un petit producteur avec une surface cultivable limitée – Ontario et Colombie-Britannique.
Mais il a su obtenir une certaine renommée mondiale avec un vin plutôt particulier et insolite : le vin de glace, l’ice wine.
Apparu pour la première fois en Allemagne au 18ème siècle, le vin de glace est aujourd’hui produit dans les pays aux vignobles exposés aux rigueurs de l’hiver, France (Alsace), Luxembourg, Autriche, Slovénie. Mais c’est au Canada que ce vin est devenu plus qu’un produit, il a été élevé au rang d’emblème du pays.

[slideshow id=9]

Vin liquoreux par excellence, le vin de glace se distingue par son incomparable délicatesse. Peu alcoolisé, fin et harmonieux, onctueux et raffiné, aux arômes subtils de rose, d’épices et de fruits secs, il est le savant résultat d’une technique de vendange tardive particulière qui consiste à vendanger au coeur de l’hiver, de nuit, quand les températures atteignent… -7°C à -10°C !
Les raisins, peu nombreux et gelés sont immédiatement pressés à température extérieure afin de conserver les cristaux d’eau gelée qui concentrent naturellement en un doux équilibre, sucres et acidité.
C’est un vin pour l’intimité.
En comité, la petite gorgée de vin se déguste lentement. Entre hédonistes.

Rangiroa, les vins d’atoll
Rangiroa…atoll…une île de la Polynésie française sans doute. Vous y êtes !
Rangiroa est un atoll au sublime lagon de l’archipel des Tuamotu, à une heure d’avion de Papeete, célèbrée jusqu’à présent pour ses plages, sa faune sous-marine, sa culture de la perle noire mais aujourd’hui aussi pour…sa vigne !
Depuis que l’expérience a été tentée au début des années 90, les vins de Tahiti s’étendent à présent sur un vignoble de 12 hectares qui produit près de 25 tonnes de raisin.

[slideshow id=10]

Entre lagon et cocotiers, le vignoble de Rangiroa, fierté de l’atoll, est sûrement l’un des plus singuliers au monde.
De par sa situation bien sûr mais aussi parce que chaque année la vigne en croissance continue, suspendue à ses pergolas, permet d’assurer deux récoltes, en mai et septembre.
Forte évaporation oblige, chaque pied de vigne bénéficie de son goutte-à-goutte. L’ensoleillement maximal, l’air salin et le sol corallien limitent la présence d’insectes et de maladies. Chaque vendange voyage par bateau, tranquillement, sur les eaux bleues du lagon, jusqu’au chai du village d’Avatoru. Rien d’étonnant à ce que le vin développe de légères saveurs d’iode – le blanc ne s’appelle-t-il pas « blanc de corail »…

Assurément, un vin à nul autre pareil.
Manuia (santé ! en tahitien)

Prochainement ne ratez pas : Ces vins étranges venus d’ailleurs…(2), les vins de fauves et les vins aux vignes flottantes !