Rwanda, rencontre avec le Seigneur des volcans

Le Rwanda est un pays africain vraiment à part.
Un pays de petite taille avec des paysages plus beaux les uns que les autres (volcans, lacs, forêts, rizières, champs de thé…) . Nous tenions à vous témoigner d’une expérience sans pareil : la rencontre avec les gorilles des montagnes.

Pour notre premier trek, le groupe Susa nous est attribué.
Ce groupe est le plus grand avec 34 individus, le mâle dominant se prénomme le pleureur (car il pleurait tout le temps étant bébé).  Après deux bonnes heures d’ascension assez difficile au coeur du volcan Karisimbi, nous arrivons à proximité du clan. Le guide et les pisteurs nous donnent les dernières recommandations.
L’appareil photo et le caméscope sont prêts.
Nous y sommes, la rencontre tant attendue…

Le groupe n’est pas au complet mais une quinzaine d’individus sont présents, dont le mâle dominant  du groupe. Toutes les générations sont représentées : les bébés, les subadultes, les dos noirs et le dos argenté.
Le groupe se repose à l’ombre. On doit dire qu’aujourd’hui le soleil est particulièrement présent sur l’ensemble du Parc des Volcans.
Il n’y a pas trace de la moindre brume. Le temps est lourd.

Le premier regard est émouvant, c’est bluffant !
Quelques mètres nous séparent.
Nous sommes vraiment très proches.

Les plus jeunes se mettent en mouvement en premier. Le dos argenté dort paisiblement sous un arbre aux cotés de ses femelles. Les jeunes mangent tout en gardant un oeil intéressé sur leurs visiteurs.
Un petit de quelques mois vient même toucher la chaussure du plus jeune visiteur de la journée. Ce jeune téméraire est aussitôt réprimandé par sa mère qui le ramène auprès d’elle.
Un subadulte s’éloigne quelque peu du groupe, passe à ma hauteur et me touche furtivement de l’épaule tout en continuant son chemin.

Cela fait presque une heure que nous sommes en compagnie de ce groupe quand soudain, le dos argenté donne le signal d’un départ imminent.
Un instant magique : le mâle se met debout (1m80 pour  plus de 200 kg), pousse quelques cris rauques.
Le clan est levé et disparaît vers les hauteurs dans la végétation luxuriante.

Tout est immortalisé sur la carte mémoire. Il est évident que le dos argenté est le seigneur des volcans.

La rencontre avec les gorilles des montagnes est pour nous, à ce jour, la plus inoubliable, la plus belle rencontre que nous avons eu la chance de faire.
Leurs comportements, leur attitudes sont tellement similaires aux nôtres que l’on peut parler vraiment de rencontre humaine plus qu’animale. Ce sont bien des cousins !!!
La puissance, la sérénité que dégage le dos argenté sont telles qu’il ne peut laisser personne indifférent.
Nous revenons émerveillés de cette expérience.

Il ne faut pas penser que le Rwanda se limite aux gorilles des montagnes…
Le Parc de l’Akagera est certes en manque de fauves (un projet de repeuplement est prévu avec une vingtaine de lions) mais il est riche en herbivores et présente de magnifiques paysages.
Les rives du Lac Kivu sont splendides avec ces bateaux de pêcheurs qui partent  à la tombée de la nuit pour pratiquer une pêche artisanale.
La forêt de Nyungwe est un endroit exceptionnel, tant au niveau de la flore que de la faune, nous avons pu observer chimpanzés et Colobes d’Angola.
Le musée national de Butare et le mémorial du génocide de Kigali méritent également une visite.

Le Rwanda mérite bien un voyage d’une dizaine de jours tant pour ces gorilles que pour ces autres parc nationaux et ses paysages. L’accueil très chaleureux et souriant de sa population rendra votre voyage au pays des milles collines plus que plaisant.

Nous tenons, pour finir, à féliciter le remarquable travail quotidien de l’ORTPN (organisation, guides, pisteurs, porteurs…) qui sans elle les visites aux gorilles ne seraient pas possibles.

Isabelle et Julien M.
Voyage réalisé en janvier 2012 avec Etendues Sauvages.