Carnets de voyage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le carnet de voyage recueille nos émotions, nos découvertes. C’est un objet unique, personnel, qu’on a plaisir à consulter, plus tard, une fois rentré, pour se remémorer son voyage.

 

La naissance du carnet de voyage moderne remonte aux orientalistes, peintres-voyageurs du XIXème siècle dont Eugène Delacroix et surtout Paul Gauguin, qui le premier concilie textes et illustrations comme dans Noa Noa (1894).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Egalement au XIXème siècle, William Turner, suivi par les autres aquarellistes anglais, a lancé le carnet de voyage à l’aquarelle.

Cependant, le précurseur du carnet de voyage est Léonard de Vinci qui a combiné carnet scientifique et carnet d’inspiration artistique, au Quattrocento. Les grands naturalistes du XVIIIème siècle ont aussi consigné leurs découvertes dans des carnets de route.

Peter Beard, dans les années 90, a relancé la mode du carnet de voyage en créant un carnet à la lecture éclatée, alliant photos, peinture, notes, empreintes, collages… dans une mise en page-mosaïque, comme dans ses Carnets africains.

Pour vous lancer :

Yann Breton, carnettiste, propose sur son blog un tutorial pour les novices, qu’il a intitulé : Le haiku graphique ou le carnet de voyage facile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cécile Alma Filliette propose quant à elle des ateliers Carnet de Voyage, sur Paris, pour apprendre les bases ou se perfectionner avant de partir en voyage. Elle a également écrit un livre d’initiation :

 

 

 

 

 

 

 

Et pour les passionnés, le Rendez-vous du carnet de voyage, les 15, 16 et 17 novembre prochain, à Clermont-Ferrand, permet de rencontrer des carnettistes et de découvrir leurs carnets dans toute leur diversité artistique.

A vos carnets !