Devinez quel pays offre à la fois….

… un désert de dunes ocre, des oasis verdoyantes, des villes à l’architecture remarquable, des villages perchés sur de hauts plateaux, des fjords, des caravanes de dromadaires et des centaines de kilomètres de plages de sable ?

Un indice : selon la légende, c’est le pays de naissance de Sindbad le marin. Une contrée digne des mille et une nuits, dirigée par un Sultan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agit du Sultanat d’Oman.

Pour le voyageur, ce pays méconnu est d’une richesse étonnante :

les villages traditionnels des hauts plateaux, tel Jebel Akhdar,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la capitale Mascate,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les dunes de sable ocre de Wahiba,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les oasis cachées dans les vallées étroites tels Wadi Shab et Wadi Twi,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les plateaux d’altitude,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les fjords, les plages, les villages de pêcheurs et le luxe de l’hôtel Six Senses sur la péninsule du Musandam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce pays tient notamment sa richesse culturelle de la position stratégique qu’il a toujours occupée, au croisement des routes maritimes historiques et actuelles.

Situé à l’extrême sud-est de la péninsule arabique et contrôlant également la rive sud du détroit d’Ormuz, bordé par le Golfe d’Oman et la mer d’Arabie, le Sultanat d’Oman était une étape essentielle de la route de l’encens, entre le IIIème siècle avant JC et le IIème siècle après JC, route qui reliait l’Egypte à l’Inde. C’était aussi une étape importante de la route de la soie maritime. Aujourd’hui, le Sultanat d’Oman est sur la voie maritime la plus stratégique au monde, le détroit d’Ormuz, qui verrouille l’accès au golfe persique, voyant passer chaque année un tiers de la production mondiale de pétrole.

Le Sultanat d’Oman a fait partie de l’empire perse dès 536 avant JC. Il a connu une occupation partielle par les Portugais pendant 150 ans, de 1507 à 1650. Il est indépendant depuis le milieu du XVIIIème siècle. Cependant, de 1891 à 1971, tout en gardant officiellement son indépendance, le pays fut placé de fait sous protectorat Britannique. Pendant l’âge d’or du pays, au début du XIXème siècle, le Sultanat d’Oman avait créé un véritable empire colonial qui s’étendait du Balouchistan à Zanzibar, prospérant grâce au commerce des esclaves et des épices. Toutes ces influences se mêlent pour créer une richesse culturelle remarquable.

C’est un pays d’une grande tolérance. La religion dominante parmi ses 3 millions d’habitants, dont 700 000 sont étrangers, est l’islam ibadite, troisième branche de l’islam. Le Sultan Quabous, qui règne depuis 1970, a entamé depuis longtemps un lent processus d’ouverture démocratique, instituant le suffrage universel en 2003.

La prospérité de ce pays d’environ 300 000 km2 repose sur le pétrole. Cependant ses réserves sont limitées et la priorité est désormais donnée au tourisme de luxe pour diversifier l’économie. Le Sultanat d’Oman est un des dix pays ayant connu la plus forte croissance économique depuis 1970.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Sultanat d’Oman, calme et encore préservé, est un pays aux paysages variés et remarquables. A découvrir…