Encore une bonne nouvelle : 441 espèces ont été découvertes en 4 ans en Amazonie

Un petit singe qui ronronne, un piranha végétarien et une grenouille de la taille d’une pièce de 10 cents figurent parmi les 441 espèces découvertes ces quatre dernières années en forêt amazonienne par différents chercheurs. C’est ce que vient d’annoncer le WWF qui a compilé les résultats des travaux de différents scientifiques.

258 nouvelles espèces de plantes, 84 poissons, 58 amphibiens, 22 reptiles, 18 oiseaux et 1 mammifère ont été découverts en 4 ans, soit en moyenne deux nouvelles espèces par semaine et ceci sans compter d’innombrables espèces d’insectes et autres invertébrés. La plupart sont endémiques.

Un singe qui ronronne : Callicebus caquetensis - (c) Thomas Defler - WWF

 

Les petits du singe titi caqueta (Callicebus caquetensis) ont la particularité de ronronner lorsqu’ils sont particulièrement satisfaits.

 

 

 

 

 

Un piranha…végétarien, Tometes camunani, pouvant mesurer jusqu’à 50 cm et peser 4 kg, fait partie des découvertes. Des activités minières et hydro-électriques pourraient menacer son habitat.

Piranha végétarien : Tometes camunani - (c) Tommaso Giarrizzo - WWF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La grenouille Allobates amissibilis, dont le nom signifie « qui peut être perdue », tiendrait sur l’ongle d’un pouce. Les scientifiques ont choisi ce nom pour alerter sur le risque de disparition de cette espèce pourtant à peine découverte. En effet la région dont elle est endémique, les montagnes Iwokrama au Guyana, pourrait être bientôt ouverte au tourisme.

Grenouille Allobates amissibilis mesurant 1,5 cm - (c) Philippe Kok - WWF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« La compilation et la mise à jour des données sur les nouvelles espèces découvertes dans le grand bassin de l’Amazone pendant les quatre dernières années nous ont montré à quel point cette région est importante pour l’humanité et qu’il est fondamental d’y mener des recherches, de comprendre la région et de la préserver. La destruction de ces écosystèmes menace la biodiversité et les services qu’elle fournit aux sociétés et aux économies. On ne peut permettre que cet héritage soit perdu à jamais. » estime Claudio Maretti, leader de Living Amazon Initiative au WWF.

L’Amazonie demeure un des point chauds de la biodiversité mondiale, abritant une espèce connue sur 10.

Etendues Sauvages vous propose de découvrir l’Amazonie en bateau, au Brésil.