Philippe Houpert, l’insatiable chasseur d’émotions

QVoyage au Chiliuand les enfants devenus grands volent de leurs propres ailes, il est temps de récolter les fruits d’une vie professionnelle rondement menée pour renouer avec ses passions. C’est ainsi que ce haut-marnais épris de nature sauvage et de photographie, profite d’une semi-retraite bien remplie ! L’Afrique, le Spitzberg ou plus récemment le Chili… En quelques années, Philippe Houpert a déjà réalisé bien des rêves, et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin !

A 25 ans, Philippe Houpert découvre la plongée sous-marine et avec elle, les merveilles cachées sous la surface des eaux. Dentelles de gorgones flottant au gré des courants, nuées de poissons multiformes et multicolores, et ce bleu profond qui semble aussi infini et insondable que l’espace au-dessus de nos têtes… « Face à tant de beauté, j’ai très vite eu envie de partager mes découvertes, c’est ainsi que je me suis mis à la photo» raconte Philippe. A l’époque, le jeune homme s’équipe en argentique pour sillonner les mers du globe et en capturer la magie. Une parenthèse de vie plus loin – le temps d’élever ses filles avec son épouse et d’assoir un petit empire dédié à la réparation d’appareils électro-ménagers – revoici Philippe sur les sentiers du monde !
Le numérique a remplacé les bonnes vieilles péloches mais la passion reste intacte.
Et quand arrive le temps de lever le pied côté professionnel, Philippe retrouve ses réflexes de baroudeur contemplatif et s’équipe de nouveaux boitiers numériques qu’il apprend à maitriser sous la houlette du photographe Christophe Courteau qui bientôt accompagne certains des voyages d’Etendues Sauvages. N’aimant rien mieux que de se retrouver seul ou presque dans la nature – un face-à-face avec le monde sauvage qu’il considère comme « essentiel au (bon) fonctionnement de l’esprit » – Philippe apprécie l’organisation des safaris et voyages proposés par l’agence : « toujours en petits groupes de 5 à 7 personnes maximum, et des programmes conçus par et pour des amoureux de la nature » explique-t-il avant d’ajouter « la garantie de partager des moments rares avec des personnes nourrissant la même passion que vous ».

Voyage au ZimbabweVoyage au Zimbabwe

 

 

 

 

 

 

 

En une dizaine d’années, Philippe aura retrouvé une de ses destinations favorites, l’Afrique du Sud, et découvert bien d’autres horizons : le Botswana et la magie du delta de l’Okavango, le Spitzberg et ses ours polaires, la Namibie et ses paysages enivrants, le Zimbabwe et ses promesses largement tenues… « Je garde un souvenir épique de cette pépite méconnue de l’Afrique Australe où nous avions pisté à pied un groupe d’éléphants que nous avions ensuite photographié, couchés sur le sol tandis que les pachydermes s’ébattaient à moins de 3 mètres de nous ! »

Plus récemment, et toujours en compagnie de Christophe Courteau, Philippe traquait le puma dans le parc national de Torres del Paine, au Chili : « nous avons eu le bonheur de l’apercevoir à de nombreuses reprises », s’enthousiasme-t-il encore. Des émotions rares ponctuant un itinéraire de 3 semaines qui, des illusions lunaires du désert d’Atacama aux beautés glacées de Patagonie, n’omettait aucun des trésors chiliens. Encore imprégné de ces visions exaltantes, Philippe vient de mettre en ligne les clichés de cette dernière aventure sur son site. On y lit dans la présentation, les raisons de ce partage : « participer à la préservation d’un avenir en perdition, à l’aide d’images qui fassent douter, qui fassent réfléchir, qui fassent espérer ». Une philosophie qui rejoint celle d’Etendues Sauvages et fait la pérennité du lien qui unit l’agence avec ses clients.

 

Voyage au SpitzbergVoyage au ChiliVoyage au Chili

 

 

 

 

 

Sa prochaine évasion ? « Ce sera à nouveau l’Afrique, en octobre avec mon épouse et mes filles à qui je souhaite faire découvrir le Kenya qui a vu naître le safari ».

Philippe évoque aussi pour 2017 un belle aventure programmée depuis deux ans déjà (« tant les places sont rares et chères ! ») en baie d’Hudson, le royaume canadien des derniers ours polaires

Retrouvez les images de Philippe Houpert sur son site internet :

http://www.photo-philippe-houpert.com/